Yacir

31 ans, Montréal
Sous-chef au restaurant XO de l’hôtel Saint-James

image

La Bio

100 pts
100 pts
Yacir en action

Toute la famille de Yacir sait qu’il souhaite cuisiner depuis son enfance. Sa mère regardait des émissions culinaires, et il a toujours voulu faire comme ces grands chefs qu’il voyait à la télévision. Il a quitté le Maroc pour s’établir à Montréal en 2011. À son arrivée, il allait souper dans plusieurs restaurants reconnus, et lorsqu’il appréciait son expérience, il leur proposait sa candidature.

Yacir affirme qu’il se définit avant tout comme un cuisinier tellement ça le passionne. C’est un rêve de jeunesse qu’il souhaite réaliser. Amateur de cuisine moderne, il aime s’adonner à la cuisine moléculaire tout en ayant le souci de conserver la saveur naturelle de l’aliment. Il adore son métier et ne doute jamais. Ce cuisinier plein d’énergie n’hésite pas à dire ce qu’il pense, même lorsqu’il n’est pas d’accord. Selon lui, un bon chef de brigade doit savoir amener les gens à travailler pour lui par amour du métier, et non dans la peur. Son objectif est de devenir un grand chef qui laissera sa trace, comme il l’a promis à sa mère, en plus d’avoir un jour ses propres livres et recettes.

Yacir a parfois fait des contrats de consultant et a contribué à l’ouverture des Enfants terribles à L’Île-des-Sœurs. Il a aussi travaillé au Decca 77, au restaurant Apollo, dans un hôtel cinq étoiles au Maroc ainsi que dans un restaurant deux étoiles au fameux Guide Michelin, à Cannes. C’est un grand sportif discipliné qui partage sa vie entre la cuisine et le triathlon.


Patrimoine et inspirations

Il adore son chef Julien Robillard, au Saint-James, qui l’inspire beaucoup et qui a de nouvelles idées de recettes chaque semaine. Normand Laprise demeure son chef préféré à Montréal, et Yacir considère aussi que Martin Picard a vraiment marqué l’histoire de la cuisine au Québec.